Rapport de Brémontier en 1778

Rapport de Brémontier – 1778

Proposition de transcription

1 mai 1778

Raport du Sr Bremontier relativement aux

effets que peuvent produire les digues construites

par les habitans du Porge pour l’établissement de

leurs pescheries, sur les terres qui bordent les

étangs de La Canau, St Helêne, Carcans et Hourtin.

=============

Les étangs de La Canau et d’Hourtin sont séparés

par les pescheries de Talaris, et par un marais de

3000 to environ de longueur sur 4 a 500 to de

largeur. La longueur de ces étangs ou marais

depuis la 1ère pescherie du Porge jusqu’au vilage

de Cartignan est de 16000 to. La surface des eaux

sur cette longueur est de niveau ou peut etre

considérée comme telle. Un coup de vent du Nord

ou du Midi fait refluer assez indiferemment ces eaux

d’un etang dans l’autre quoy que leur cours naturel

soit cependant determiné du coté du Midi, et cet effet

n’arrive que parce que elles sont retenues par

les digues des pescheries du Porge qu’elles sont

forcées de surmonter pour se rendre dans le

chenal de Leige et dans le bassin d Arcachon.

La distance depuis lextremité au sud de l’étang

de La Canau ou la 1ere pescherie du Porge jusqu’au

Bassin d Arcachon est d’environ 10000 to. Ce qui

fait une longueur totale depuis le commencement

de l’etang d’Hourtin jusqu’au Bassin d’Arcachon

de 26000 to.

 

Plusieurs personnes m’ont assuré que lors des

grandes pluyes accompagnées de forts coups de vent

de la pte du Sud, les eaux de ces etangs refluoient du

coté du Nord par les marais de La Brasquelle et

Vendais contigus au Bassin d’Hourtin, et se rendoient

dans la Garronne par le gua et les chenaux de

St Viviens. Mais on ne peut compter sur le débouché

parce que le progrès des dunes du coté des Buradels

vilage près les bois de La Brasquette, interrompront

tot ou tard cette communication. Sur les remarques

qui ont été faites et d après la hauteur ou les eaux

se sont élevées, lors qu’elles ont pris cette direction

on peut juger que le point le plus élevé entre

le Bassin d’arcachon et la garronne en suivant les

étangs, se trouve dans les marais de La Brasquette

et que le fond de ces marais est a peu pres 6 ds plus

élevé que le fond de ceux du Porge entre la 1ere

et la 2de pescherie de cette psse du coté de l’etang de La Canau

Les etangs d’Hourtin et de La Canau recoivent

les eaux d’environ 16 lieues supelles de la pte occidentale

du Médoc. Tout le terrein qui bordent les étangs

est presque de niveau et la pente qui va en

montant vers les terres est presque insensible.

Ensorte qu’un pied de hauteur d’eau deplus ou de

moins dans les dits étangs innonde ou decouvre

plusieurs milliers de journaux de terrein depuis

Le Porge jusqu’au village de Cartignan.

 

Les habitants du Porge ont établi dans leur marais

27 pescheries sur une longueur d’apeupres 4500 to

Chaque pescherie est composée d’une digue qui traverse

ce marais dans toute sa largeur. La 1ere de ces

digues a 450 to de longueur celle du milieu 390 to et

la dernière du coté de Leige 200 to. Le dessus de ces

differentes digues est a six pouces au dessus de

la surface des eaux ; leur hauteur est a raison de

la hauteur des dites eaux et varie suivant les

inegalités du fond qui se trouve dans les ptie les

plus basses, a 5 ou 6 to au dessous de ladte surface.

On pratique dans les digues des bayes ou passages

de 3 et quatre pieds de largeur dont le seuil est

entrenu à 6, 8, 10 et, 12 pouces au dessous de la

surface des eaux en sorte que le dessus de ce seuil

se trouve dans les bas fonds et dans les parties les

plus propres pour leur ecoulement à 4 ou 5 ds au dessus

du terrein naturel. On a soin de menager a chacun

de ces passages une chute d’eau perpendiculaire

de 2 pouces et demi. La 1ere de ces digues renferme

24 de ces ouvertures celle du milieu 28 et la

derniere 15 seulement. Lors que les eaux augmentent

ou diminuent, on augmente ou on diminue le nombre de ces passages

afin d’entretenir autant qu’il est possible le niveau

des eaux à la même hauteur j’ai trouvé 10 de ces

passages fermées dans la 1ere de ces digues et autant

propostionnellement dans chacune des autres, ce qui

prte un préjudice considerable aux possessions

riveraines. La plus grande partie des terres labourables,

des bois et des maisons, des vilages de Pey du Camin,

 

Cartignan, St Helene, Cap de Ville et de Talaris

sont abandonnées et continuellement inondée, par

l’effet de ces digues. D’après des remarques relativement

a letat actuel des eaux et a celuy ou elles etoient

precedemment et avant leur construction, on estime

qu’elles peuvent retenir les eaux a un pied

au dessus de ce quelles seroient si les passages

etoient ouverts et leur cours libre. La pente

au dessous pescheries est très considerable on en

peut juger facilement par la rapidité avec la

quelle les eaux se rendent dans le Bassin

d’Arcachon par les canaux de Leige. Leur pente

est egalement considerable dans toute letendue

du marais du porge de 4500 to de longueur ainsi

quil a été dit cy dessus, puisque les 27 digues

qui y sont etablies à 2 pouces ½ de chute perpendi-

culaire po chacune donneront une pente de 5 ds 7 pouces six

lignes sur cette longueur. Il est evident qu’en

faisant percer toutes ces digues sur une largeur

convenable dans les pties du dit marais qui se

trouvent les profondes, on procureroit lecoulement

des eaux superflues meme sans rien changer

a l’état actuel du fond de ce marais. On propose

en conséquence d’ouvrir au travers des ces pescheries

un canal de 48 to de largeur il ne sagit pour cela

que de netoyer le fond du marais et de percer les digues

sur cette largeur, d’en arracher et d’en enlever les

mathes formées par les roseaux et arbustes aquatiques

sans faire de fouille de terres. On estime la depense a

3 # par toise courante et pr les 4500 to cy dessus – – – – 13500 #

Ce 1er may 1778. Bremontier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAArchives Municipales d’Arcachon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *