75 clichés de Terpereau : un trésor

La naissance d’Arcachon a eu un témoin attentif, Alphonse Terpereau, photographe à Bordeaux, que la Compagnie du Midi des frères Pereire va charger d’un véritable reportage sur la ville en train de se construire. La Compagnie a besoin de matériel, de « visuel », à donner aux graveurs pour faire la publicité de la station en train de naître.

Terpereau va promener son laboratoire roulant et sa chambre noire dans le chantier qu’est alors la ville d’Hiver, prenant des vues des réalisations les plus remarquables des architectes des Pereire, le Casino Mauresque, le Grand Hôtel, le Belvédère, la Passerelle, mais aussi des villas locatives que la compagnie fait construite sur ses terrains de même qu’Emile Pereire sur ses terrains propres.

Nous sommes dans les années 1862-1864, 5 ans après la fondation d’Arcachon: Terpereau nous donne littéralement à voir une ville en construction : le Grand Hôtel est encore en chantier, le Casino Mauresque est à peine achevée, nombre de villas sont encore aux mains des ouvriers.

Jules Alphonse Terpereau, né le 14 juin 1839 à Nantes, n’est pas encore le virtuose de la photographie qu’il va devenir. Il sort d’une période militaire, après avoir reçu une sérieuse formation en dessin et en photographie auprès de son beau-père, Franck de Villechole. Pour répondre à la commande de la compagnie du Midi il s’installe à Arcachon, rue de la Mairie entre 1862 et 1865, avant d’ouvrir un atelier rue Théodore Ducos à Bordeaux. 

Source : Album détenu par les Archives municipales d’Arcachon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *