Note à l’intention des auteurs d’articles

NOTE À L’INTENTION DES AUTEURS D’ARTICLES POUR LE BULLETIN

 

Des contraintes diverses et l’utilisation des nouvelles technologies d’information et de communication ont conduit le conseil d’administration de la SHAA à adopter les normes de présentation et de rédaction inspirées par celles mises au point par la Fédération historique du Sud-Ouest.

RÉDACTION.

La rédaction des articles doit être particulièrement soignée, à la fois précise et concise. Il est souhaitable qu’elle se tienne à égale distance du langage parlé (éviter à ce propos le style de la conférence orale pour une communication destinée à être publiée) et du style fleuri à l’excès. L’attention des auteurs est attirée sur la nécessité d’une introduction et d’une conclusion qui ne soient pas d’une longueur excessive, sur l’utilité de véritables paragraphes centrés chacun sur une idée essentielle (la communication « monolithique » et l’article trop morcelé sont également à proscrire), sur l’importance des transitions, sur la concordance des temps… Le récit des événements peut être fait, soit aux temps du passé, soit au présent dit de narration, mais en aucun cas au futur faussement appelé « futur historique ».

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES TEXTES.

Les auteurs sont priés de présenter leur article en traitement de texte dans les formats .doc ou .pdf. Police : Times new roman 11.

Le texte doit avoir été préalablement relu par un tiers qui en a vérifié la cohérence. Les fautes d’orthographe et de grammaire sont corrigées, les espaces en double sont supprimés.

Les noms propres sont en minuscules. Ils ne sont pas soulignés. Ne sont pas soulignés non plus des passages du texte dans le but de les mettre en valeur.

Les abréviations sont proscrites, par exemple s. pour siècle. Ne pas abréger Saint en St et utiliser majuscules et traits d’union à bon escient (ex. saint Jean pour l’Évangéliste, Saint-Jean-de-Luz pour la ville). Éviter les majuscules inutiles, noms communs et adjectifs ne comportant pas de majuscules en français. Les nombres inférieurs à 10 sont écrits en toutes lettres. Sauf pour les années, les nombres supérieurs à 999 sont séparés par une espace insécable, en tranches de trois chiffres à partir de la droite. Exemple : 2 375 632.

Les numéros de siècle s’écrivent en chiffres romains. Exemple : XVIIe siècle.

Utiliser les majuscules accentuées À, É, È, etc.

L’italique s’applique :

– aux citations en langues étrangères, en gascon, en latin, aux noms scientifiques (botanique et zoologie),

– aux citations d’un mot isolé,

– aux titres d’œuvres,

– aux noms de bateaux, avions, trains, villas et autres bâtiments…

– Il peut également être employé pour un court chapeau d’article.

Les guillemets s’appliquent :

– aux citations de plus d’un mot, aux dialogues, aux proverbes, devises, maximes, expressions consacrées,

– pour marquer la distance, l’étonnement, la dérision, l’ironie, l’étrangeté, la mise en doute de la véracité du propos tenu.

On emploie les guillemets français (« »), séparés de l’expression qu’ils mettent en exergue par une espace insécable. Lorsque la citation est sur plusieurs paragraphes, un guillemet ouvrant est placé à chaque alinéa.

Quand on veut mettre en exergue un mot dans un passage entre guillemets, on utilise l’italique.

Le nom de l’auteur en capitales est placé au début de l’article, il est précédé du prénom en entier et en minuscules, sans autre mention.

TITRES

Le titre de l’article détermine l’envie de le lire. Il réclame donc un grand soin. Il doit être court et informatif. Il est possible de lui ajouter un sous-titre (cas exceptionnel). Un titre ne prend pas d’article défini en début ni de point à la fin.

Les intertitres permettent d’introduire les différents paragraphes de l’article. Les mêmes règles que pour le titre sont à appliquer.

PRÉSENTATION DES NOTES.

La fonction des notes est d’éclairer un mot ou un passage du texte et réclame donc qu’elles soient à proximité du texte. Il ne faut pas les confondre avec une annexe qui est un complément apporté à l’article et qui n’a pas trouvé sa place dans le texte. En conséquence, ne pas abuser des notes (moyenne maximale : trois notes de trois lignes par page). Les notes doivent être courtes. Elles ne doivent en aucun cas faire référence à une note antérieure en indiquant un numéro.

Les notes doivent être placées en fin de page. Elles sont précédées d’un chiffre sans parenthèse, mais suivi d’un point.

Les appels de notes sont placés dans le texte sous la forme d’un nombre en exposant collé au mot qui précède. Exemple : « … disparus complètement14. »

Quand il s’agit de la référence à un ouvrage, le titre de l’ouvrage est en italique, exemple :

  1. Favier (R.), Les Villes du Dauphiné aux XVIIe et XVIIIe siècles, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 19993, p. 345-348.

Quand il s’agit de la référence à un article, le titre de l’article est entre guillemets et le titre de la publication est en italique, exemples :

  1. Fleury (R.) « Les Séjours à Arcachon de Henryk Sienkiewicz » dans BSHAA n° 112 (2e trim. 2002), p. 67-79).
  2. Taliano-des Garets (Fr.), « Le Festival Sigma de Bordeaux (1965-1990) », Vingtième siècle. Revue d’histoire, octobre-décembre, 1992.

ANNEXES

Les annexes doivent être numérotées et annoncées dans le corps de l’article.

ABRÉVIATIONS

Pour les dépôts d’archives :

AN : Archives nationales

AD Gironde : Archives départementales de la Gironde

AM Bordeaux : Archives municipales de Bordeaux.

La mention du dépôt d’archives doit être suivie de la cote.

BN : Bibliothèque nationale

BM Bayonne : Bibliothèque municipale de Bayonne.

Pour les revues, les abréviations des titres sont souhaitables, à condition qu’elles permettent une immédiate compréhension. Exemples d’abréviations recommandées :

Ann. Midi = Annales du Midi

Rev. Agenais = Revue de l’Agenais

Bull. Borda = Bulletin de la Société de Borda

Bull. Périgord = Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord

BSHAA = Bulletin de la Société historique et archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch

Rev. Libournais = Revue de la Société historique et archéologique du Libournais

Arch. hist. Gironde = Archives historiques du département de la Gironde

Actes XVe Congrès FHSO = Fédération historique du Sud-Ouest. Actes du XVe congrès d’études régionales.

Pour la répétition des références, on met Id.

Pour la mention d’un ouvrage déjà cité, on indique ouv. cité.

Lorsqu’on doit répéter un nom d’auteur, celui-ci est cité sans le prénom.

Si on utilise plusieurs ouvrages ou plusieurs articles d’un même auteur, il convient d’annoncer à la première mention l’abréviation qui sera utilisée dans le cours de l’article. Ex. :

Jullian (C.), Inscriptions romaines de Bordeaux, I, II, Bordeaux, 1887, 1890 (= Jullian, Inscriptions)

ILLUSTRATIONS

Les illustrations doivent être pertinentes. Leur nombre est limité à deux par pages. Elles sont fournies au format .jpg avec une qualité égale ou supérieure à 300 dpi. Sinon, les originaux des illustrations sont prêtés à la SHAA pour être scannés. Si elles sont issues d’un document imprimé, elles doivent être détramées. Elles ne doivent pas être intégrées par l’auteur dans le corps de sa communication. L’auteur doit cependant indiquer l’emplacement souhaité dans le texte avec le nom du fichier de l’illustration, la légende et la source (celle-ci entre parenthèses).

Le sens d’une image peut changer en fonction de sa légende.

* * *

juillet 2016

 

Les commentaires sont clos.