C’était en avril 1914

C’était en avril 1914 Nous vous proposons cette fois-ci des extraits de La Vigie républicaine d’Arcachon issus de deux numéros différents, correspondant aux deux tours des élections législatives de 1914. Ils nous permettent d’appréhender la vie politique locale, celle de la cinquième circonscription de Bordeaux (cantons d’Arcachon, de La Teste, de Belin, de La Brède, et de Podensac). Le danger de guerre ici est en arrière-plan et n’apparaît qu’à travers le soutien porté par le candidat élu

Lire la suite

C’était en mai 1914

C’était en mai 1914 L’article choisi pour ce mois-ci révèle un autre type de préparation à la guerre, plus concret, la mise en place de structures sanitaires pour accueillir les « blessés militaires » dans un éventuel conflit. C’est ce vocable rencontré dans le texte que le principal ancêtre de la Croix-Rouge française utilise en 1914 pour se nommer : « Société Française de Secours aux Blessés Militaires » (SFSBM). L’expression « Croix-Rouge française » désigne alors un comité de coordinati

Lire la suite

C’était en juin 1914

C’était en juin 1914 Comme nous le voyons à travers ces trois colonnes extraites de trois numéros différents de La Vigie républicaine d’Arcachon, le mois de juin 1914 est entièrement focalisé en France sur le débat autour de « la loi des trois ans », votée pourtant depuis le 7 août 1913 (voir les chroniques de mars et d’avril derniers), et qui a allongé la durée du service militaire d’un an par rapport à la loi précédente de 1905. Cette dernière avait déjà supprimé toutes les exemptions au

Lire la suite

C’était en juillet 1914

C’était en juillet 1914 Le mois de juillet 1914 est bien connu pour être celui de la crise serbe qui mène directement à la Première guerre mondiale, suite à l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand héritier du trône d’Autriche-Hongrie, à Sarajevo le 28 juin 1914. Pourtant, rien n’en transparaît dans la presse locale, tant dans la Vigie républicaine d’Arcachon que dans l’Avenir d’Arcachon. Non seulement, l’attentat n’est même pas cité, mais l’engrenage qui s’enclenche à partir du 25 jui

Lire la suite

C’était en août 1914

(print_link]C’était en août 1914 Cette fois, c’est la guerre pour de bon : « Chacun de nous doit bien se pénétrer de la gravité de l’heure », écrit le journaliste de La Vigie républicaine d’Arcachon le 16 août 1914. D’épée de Damoclès (voir l’article intitulé « Pour nos blessés »), elle est devenue réalité le 3 août, ce qui explique d’ailleurs que le journal du 2 août n’y ait fait qu’une très légère allusion (« circonstances très graves que traverse la France »). Pour le journal du 16, la «

Lire la suite

Cétait en septembre 1914

C’était en septembre 1914Contrairement à d’habitude, la page de La Vigie républicaine que vous avez devant vous ne résulte pas d’un montage d’articles, mais correspond à la plus grande partie de la véritable « une » du journal. Il s’agit de surcroît d’un article descriptif de type « chronique », ce qui renforce sa lisibilité. Le journaliste raconte de façon très concrète la visite des hôpitaux temporaires déjà existants à Arcachon, qu’il a vraisemblablement effectuée en compagnie du général Vail

Lire la suite

C’était en octobre 1914

C’était en octobre 1914La chronique de ce mois d’octobre 1914/2014 aborde un sujet très concret, l’une des « œuvres de guerre » d’aide aux combattants, le « Paquetage du Soldat », c’est-à-dire les vêtements complémentaires envoyés en surplus de l’habillement règlementaire fourni en principe par l’armée. Outre l’intérêt habituel d’évoquer la participation locale à un phénomène national, ce thème est un biais qui permet d’aborder plus généralement la solidarité entre le front et l’arrière, ainsi q

Lire la suite

C’était en novembre 1914

C’était en novembre 1914L’article choisi pour le mois de novembre est reproduit in extenso : il est signé d’un pseudonyme, « Mireille », qu’on retrouve à plusieurs reprises dans le journal, toujours à propos de l’Hôpital militaire privé du Grand-Hôtel, déjà évoqué dans notre chronique de septembre. C’est une sorte de mini-reportage, relatant des scènes prises sur le vif par un témoin oculaire qui ne veut pas se montrer, mais l’intérêt de ce document réside surtout dans ce qu’il révèle de l’idéol

Lire la suite

C’était en décembre 1914

C’était en décembre 1914Nous sommes maintenant au cinquième mois de guerre : il importe de continuer à entretenir la fibre patriotique, au moment où l’espoir d’une guerre courte s’évanouit. Au-delà des poèmes nationalistes et des récits édifiants, nombreux dans les lignes du journal, cet article de fond se propose de faire le point sur « la phase nouvelle » de la guerre et entend préparer les esprits à un combat long et difficile (« la lutte sera longue », « efforts bien plus considérables », « 

Lire la suite

C’était en janvier 1915

C’était en janvier 1915Ces trois colonnes d’articles se suivent réellement dans la mise en page du journal du 17 janvier 1915 proposé ici. Bien que différentes, elles illustrent toutes la germanophobie, avec un accent mis sur le nationalisme économique. La « guerre économique », qui en est à ses prémices en 1915, peut être menée en effet aussi bien sur le front qu’à l’arrière, par exemple à Arcachon, on le voit ici. Y est créée, présidée par le docteur Aimé Bourdier, médecin-chef à l’hôpital de

Lire la suite