Chacun pour soi à Salles en 1792

« CHACUN POUR SOI »

Testerins et communes du Val de L’Eyre en 1792

 

A Messieurs les administrateurs

du directoire du district de Bordeaux,

La Municipalité de Salles en Buch prenant en considéra­tion la pétition des Sieurs Clere aîné, Dupuy et Castandets frè­res, Ensemble l avis des municipalités de Lugo et mios tendant a ce qu’il vous plaise déclarer le parcours dans les terres vaines et vagues de communauté à Communauté libres, et notamment les laïttes de La Teste, les Entreprises des habitants de la teste ne se sont seulement pas bornées sur les troupeaux des parroisses de Lugo et Mios nos concitoyens ont été dans le même cas, leurs troupeaux sont privés d’aller comme autrefois dans les laïttes de La Teste et dans les landes de Sanguinet qui ce trouvent nous borner au couchant a une proximitte que neûls de nos troupeaux ne peuvent sortir sans y entrer, il est même arrivé entre les pas­teurs des deux parroisses une affaire des plus serieuzes on est venu aux prises nos pasteurs ont été laissés sur la place les Bras Cassés. Ces sortes de Rixes ne ce renouvelleront que trop sou­vent. Si par votre authorité vous n’en prévenez les suittes en déclarant la liberté du parcours sil en était autrement nous som­mes sans pouvoir l éviter expozés a la perte de tous nos trou­peaux qui sont notre seule resourse pour pouvoir acquitter les impots afin de venir au secours de l’Etat. Nous nous hattons donc Messieurs, de Recourir a votre justice en vous dénonçant les événements sinistres qui nous menassent et que d’être obli­gés d’aller a main armée conduire nos troupeaux dans ces paca­ges dont nous avons toujours eu l’usage sous une modique Ré­tribution.

Les Ennemis de la Constitution parviendront-ils à semer la Desunion parmi les Citoyens qui sont authorizés à soutenir leur liberté et la Constitution. Plains de confiance dans le zelle que vous avez toujours apporté pour prévenir les suittes funestes des pièges des Ennemis de la Constitution – nous Espérons que vous aurez égard a nos justes réclamations et que vous vous hatterez de nous donner De nouvelles preuves de votre amour pour le Bien general.

Délibéré en Chambre de Commune de Salles – le Conseil General assemblé le 17 juillet 1792 lan 4° De la liberté

Larauza officier municipalBedouret officier municipal

Cazauvieilh officier mun.Dubuch oficier mpal

Lugat officier municipal

Dubourg pre. de la Commune Castaing notable

Cazauvieilh notableDumora notable

Morel greffier

La Meunicipallite Du chef lieu du Canton de Belin adheran aux pétitions de (partie déchirée) Mios comme (partie déchirée) intérêt commun avec la Municipallitte et Conseil dycelle assem­blée Dans la maison Commune le 22 juillet 1792 lan 4eme de la libertté.

fabre maire Laffitte

(partie déchirée)… la pétition de la Municipalité de Sales, le di­rectoire du district, ouï Mr le procureur sindic, avant statuer, renvoi à la Municipalité de Lateste pour fournir sa réponse dans le plus court delay. Délibéré en directoire à Bord, le 21 août 1792 l’an 4eme de la liberté.

 Petition001

(A.D. Gironde 4 L 157)

Extrait du Bulletin n° 58 de la Société historique et archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *