Grand-Hôtel d’Arcachon – Chronique 1902

Grand-Hôtel d’Arcachon

Chronique 1902

 

(Avenir d’Arcachon N° 2561 du05/01/1902)

Concert au Grand-Hôtel – Pour raconter le concert du 3 janvier, nous parlerons tout d’abord de M. Capet.

On lit dans le Berliner Lokal Anzeigeir :

« À Berlin, dans la salle Beethoven, M. Lucien Capet a contribué à maintenir la renommée des violonistes français. En tout honneur, il doit marcher de pair avec les Thibaud, les Géloso, les Debrour. Comme eux, il a une personnalité musicale bien distincte. Déjà sa tête expressive et intelligente le laisse deviner. C’est pourquoi ce n’était pas chose risquée de sa part de débuter par le concerto de violon de Beethoven, dont la magistrale interprétation par Joseph Joachim est inoubliable.

« Le Concerto, d’après la conception de M. Capet se présente autrement qu’on ne l’a connu jusqu’à présent.

« La technique de M. Capet ne peut qu’être approuvée ; il s’est révélé comme un virtuose tout à fait brillant dans la cadence prodigieusement difficile, qui termine la première partie de son concerto, et qui ne peut avoir qu’un Paganini pour auteur. Le son se développe de son magnifique violon avec la plus pure beauté, et, dans la cantilène, va droit au cœur. On jugera du fond de sa science artistique en disant qu’après le concerto, avec des œuvres diverses, il a joué trois morceaux de Sébastien Bach.

Rappelé par les acclamations de la salle entière, Capet a dû jouer encore les Danses Hongroises, de Brahms, qui lui ont valu une nouvelle ovation.

C’est un noble et fier succès pour l’école française, pour le Conservatoire de Bordeaux et pour l’artiste qui se voit apprécier à sa valeur à l’étranger comme il est à Paris et à Bordeaux. L’exécution, l’interprète, le musicien original reçoivent le tribut d’éloges qui leur est dû.

– Un autre virtuose d’une valeur hors ligne est M. Daëne, qui a, dans cette séance de musique ancienne, contribué, pour la plus grande part, avec M. Hekking, le virtuose du violoncelle, à enthousiasmer le public dans les interprétations de Bach, Boccherini, Veracini.

– Dans les quintetti, MM. Peyre alto, et Mante, contrebasse, méritent aussi de chaleureux éloges.

L’assistance la plus élégante de notre colonie hivernale, a applaudi ces éminents artistes.

(Avenir d’Arcachon N° 2562 du12/01/1902)

Grand-Hôtel – Étrangers descendus dans cet établissement :

Familles : Moschles, merlin, Imbert, Capitou, Castex, de Couey, des Lones, Ponse. Madame de Cabanne. MM. Meyer, Maydat, Voorthins, Ortiz de la Riva, Blocaille, Lesca, Pimpin de Sailly.

(Avenir d’Arcachon N° 2564 du26/01/1902)

Grand-Hôtel – Étrangers descendus en cet Hôtel :

Familles Castex, Imbert, Faurier, Collet, Rossignon, Turbat, Asbourg, Lepage, Guillaume ; Mmes Roland-Gosselin, Labbé ; MM. Blocaille, de Sillac, Gérard.

(Avenir d’Arcachon N° 2565 du02/02/1902)

Fête de charité – La fête de charité offerte jeudi par les Dames Patronnesses de St-Ferdinand, a obtenu un grand succès. Le Gendre de M. Poirier a été fort applaudi. Toute la colonie hivernale y assistait.

Voici les numéros gagnants de la Tombola : (suivent les numéros).

Le numéro 7 est le numéro gagnant du tableau à la plume, offert par M. Pascaud.

On peut, pendant un mois, réclamer les lots chez Mme Flahaut, villa St-Brice.

(Avenir d’Arcachon N° 2566 du09/02/1902)

Grand-Hôtel – Étrangers descendus en cet établissement :

Familles Ponse, Potel, Aberson, de lambel, Goldschmitz, Laurand, Blanc ; Mme Capitan, Darrès-Diaz, Finat, Petit, Framati, Jaumain, Dupon du Cluzeau ; MM. Coldestal, Gérard, Bebart, Fay, Froment-Meurice, Petit, Robelin, Cayssac.

(Avenir d’Arcachon N° 2567 du16/02/1902)

Concert de charité – Le concert organisé au Grand-Hôtel par les dames de charité de la paroisse Notre-Dame mérite de figurer parmi les plus intéressants de la saison.

Auditoire sélect, programme fort attrayant, interprétation parfaite ; buffet richement fourni.

Après l’exécution de Chanson d’avril de Widor, pour piano et orgue par Mlle de X…, (respectons l’anonymat que trop modestement a voulu garder la jeune et gracieuse artiste) et M. Chavan, M. Jacques Ramat a chanté un air de la Reine de Saba ; Puis Mlle de X…, a donné au clavier trois pièces de Schumann dont l’interprétation a nettement indiqué les nombreuses qualités artistiques de l’exécutante. Avec Mlle Blanche Ramat, à la voix charmeresse, les vieux airs qu’aimaient nos pères sont rajeunis ; les auditeurs lui ont, par leurs applaudissements, manifesté quel plaisir ils éprouvaient à l’écouter. Mlle Chavan, qui a bien voulu prêter son concours à cette œuvre de charité, a été une fois de plus l’objet des plus sympathiques appréciations.

Une toute jeune fille aussi charmante que bien douée, Mlle Ch. a dit trois monologues avec beaucoup de goût, beaucoup de sentiment très juste aussi, et la note comique a été fournie par M. Despaux, au talent si original et si personnel, dans l’Invalide Belge, Bonhomme, de G. Fadaud, Barbasson de Marseille, J’ai pas vu Carcassonne, et la scène exhilarante de sa composition, les deux Commères Bordelaises, qui auraient déridé les fronts les plus moroses s’il s’en était trouvé dans l’auditoire.

Cette fête a plu surtout par l’élégance de l’assistance, la table de vente garnie d’objets de choix et très brillamment tenue par Madame Lebéfaude. En résumé, fort belle après-midi où, selon nous, ne manquait que la présence de la dévouée présidente, retenue loin de sa chère œuvre par une indisposition que nous voulons croire passagère.

Voici la liste des numéros gagnants de la tombola : (suivent les numéros).

Réclamer les lots, jusqu’au 1er mars, chez Madame Veuve Tournant, villa Montesquieu.

(Avenir d’Arcachon N° 2568 du23/02/1902)

Grand-Hôtel – Voici la liste des étrangers descendus dans cet établissement. MM. Bertrand, Guibut et famille, Deville, Edwards, Cailleux, Furet et famille, Blocaille, Godendal, M. et Mme Macgrégor, Mme et Mlle Mallard, Bn Bnne Tkint de Baodeebeke, M. et Mme Ingermou et famille, Mme Henderson, Mme Naperc, M. et Mme Soudie, M. et Mme Gendron, Mlle de Finat, Mme Aubret.

(Avenir d’Arcachon N° 2571 du16/03/1902)

Grand-Hôtel – Voici la liste des étrangers :

Familles Merlin, Belbis, Martin, Farmer, de Carvajal, Montbrun, Boursin, Soulé, Momelin, Ouillière, Flamion, Laperge, Grison, Deluze, Dambricourt, Osmond, Sorby ; Mmes Labenberg, Probery, Malafosse, Bessie, Abott, Benson-Pickens, Pichrues ; MM. de la Porte, Lasserre, Myers, Privost de Brebière, Laroche, Haefelin, de Carray d’Asnières, Gens.

(Avenir d’Arcachon N° 2573 du30/03/1902)

Grand-Hôtel – Étrangers descendus dans cet établissement :

Famille Bricout, Aubert, Navers, Marcillat, GiradYoungson, Larohe, Vène, Courotit, Barrou, Pompé, Rodanet, Shrygrityne, Angus, de Neufville, Maricieux, Mosan ; Mmes Dupont, Osmond, Texier, Bute, Grissewood, maxwell, Collins, Havard-Caine, Candas, Rainal, Grégoire, Duval, Trouchet, de Beaupré et fils ; MM. Hughes, de Karaduboff, Baudelot, Van-Vredenburch, Sir Sivewright, Strasburger, Bobronski, Lindberg, Ponlet, de Curel, Hussenot-Desenonges, Desaugiers, Coquelin et suite.

Société Scientifique – Le samedi 22 mars, dans les salons du Grand-Hôtel, se sont réunis les membres de la Société Scientifique, pour fêter les palmes académiques de leur sympathique administrateur, M. Saby.

Remarqué dans la réunion : MM. Dr Lalesque, président ; Jolyet, directeur de la station zoologique ; Sémiac, vice-président ; Dr Hameau, bibliothécaire ; Dr Cazaban, trésorier ; Dr Sellier, directeur-adjoint des laboratoires ; docteurs Pauliet et Duphil ; Busquet, Blavy, Ormières, Ferras, Roy, Brianne, Dubourg, Garcias, Leymarie, Duvaché, Papot, etc.

Lunch très bien servi, gâteaux, punch et champagne.

Un toast a été porté par M. Lalesque qui a rendu hommage aux services rendus par M. Saby à la Société Scientifique.

M. Saby a répondu par l’allocution suivante :

Messieurs et chers Collègues,

Je suis on ne peut plus touché de la manifestation de sympathie que vous me faites à l’occasion de la distinction honorifique qui vient de m’être accordée, et je vous en remercie cordialement.

Vous me permettrez de remercier d’une manière particulière M. le professeur Jolyet et M. le docteur Lalesque, qui ont demandé cette récompense à M. le Recteur, en leur qualité de Directeur et de Président de la Société Scientifique d’Arcachon, et qui ont été assez heureux de l’obtenir.

Notre Société, Messieurs, aura bientôt un demi-siècle.

On ne trouverait pas facilement une autre Société pareille, de cet âge, due uniquement à l’initiative privée, ayant su conserver pendant tout ce temps son indépendance et son autonomie.

Tous les membres de cette Société, sans être des savants, pour la plupart, viennent apporter leur obole tous les ans, pour faciliter aux jeunes, aux travailleurs, aux vrais savants de tous les pays, leurs études expérimentales qui servent aux progrès de la science.

L’Université qui commence à s’intéresser à notre Société, a sans doute été frappée de cette situation, et a voulu la récompenser pour l’esprit de sacrifice, de dévouement, de désintéressement et de persévérance qui règne parmi tous ses membres.

Si j’ai été désigné pour cette récompense, je ne le dois qu’à la place que j’occupe depuis longtemps parmi les anciens, la plus grande part doit vous en être attribuée.

Je bois à l’avenir et à la prospérité de la Société Scientifique et Station Biologique d’Arcachon.

(Avenir d’Arcachon N° 2574 du06/04/1902)

Grand-Hôtel – Le mercredi 2 avril à 8 heures ½, une soirée musicale et dansante, sur invitation, a été offerte aux clients du Grand-Hôtel et de l’Hôtel des Pins et Continental. Cent cinquante personnes environ assistaient à cette jolie fête. On a successivement applaudi l’Estudiantina dans Babillage de Gillet ; Mon Étoile, de Mendiry : Mme Vovard-Simon dans Romance pour violon, de Saint-Saëns, et Mazurka, de Wienawsky ; Mme Blot, dans Sérénade, de Thomé, et la Gavotte, de Lemaire ; M. Ducaud-Labadie, dans Philémon et Beaucis, de Gounod ; les Vieux de Delmet ; ces deux artistes ont également chanté le duo de Sigurd, de Reyer, et le duo d’Eve, de Massenet.

M. Nouaux, absent et excusé au dernier moment, a été remplacé au pied levé par Mlle Brianne qui a chanté de fort jolies romances. Deux charmantes anonymes, Mlles Y… et Z… ont interprété le Caprice Hongrois, pour 2 pianos, de Ketterer.

Peut-être, pour mandoline, de Mendiry, a été joué par l’auteur, qui a exécuté également un Concerto pour clarinette.

Le piano d’accompagnement était tenu par Mlle F… et M. Chavan.

Après le concert on a dansé jusqu’à une heure du matin.

(Avenir d’Arcachon N° 2575 du13/04/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :

Familles Buche, Petrement, Solsier, Desfontaine, Propper, Guinon, Decharme, Bricogne, Motet, Testet, Delonne de Mézerac, du Ronceroy, Engrand, Beuilhet, Blanchet, Adelou, de Soles, Famit-Doufine, Téchoueyres, Gibbs, Banhard, Perer, Castéja, Dufour, Dewondelier, Deloforterie, Tallare, Grispat ; Miss Webster, Mmes Vernon, Mme Decquerel et fils, Mme de Bethmann et fils ; MM. Blocou, Savreux, Weber, Picot, comteLincia, Spia, Blanchy, Lewes, Lewenhonpl, Lindow, Martel, comte de Ligniville, Lesca, Vergès, Dupuy d’Anjac, Jhomson et fils.

(Avenir d’Arcachon N° 2577 du27/04/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :

Familles Clermont, Coomans, Piat, Rotival, Pascoual, Donnez, Azibert, Véron-Rivelle, Motte-Cordonnier, Béraud, Schuer, Marteau, Naveau, Balan, Batiau, Hur, Dewite, Godfroy ; Mmes Mandrot, Deluxeuil, marquise de Cortès, Poumailloux, Plantey ; MM. Fisher, Loubeau, Mamacoir, Pille, Dupuy d’Anjac.

(Avenir d’Arcachon N° 2578 du11/05/1902)

Grand-Hôtel – Descendus dans cet établissement : Familles Larazana, Colette, Dalin, Rivara, Van Wasenlave, Mallahen, Quinet-Baclin, baron et baronne Sdeslald-Snoy, comtesse Van dis Straten Ponthoz et famille, Chambon, Botrel, Bourges Chaverot, Stanfield, Daria, Lestage, de Bassecoeur-Caan, Mmes Lacarne, de Vinek, de Nuff, MM. Reliquet, Le Jolisse, de la Chauvinière, Laurand, Equazu, de Morélos, Berger, député, Espierre.

(Avenir d’Arcachon N° 2582 du01/06/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement : Familles Dupret-Bixio, Calemard, Cols, du Venat, Grison, Duboscq, de Beaufond, Dupont, Cloarec, Velghe, Brown, Barral, Mmes Sarazin, comtesse des Essarts, d’Argence, Wellesley, Wilkinson, Fauvarque, MM. Matsubara, Loustau-Lalanne, Clarduvon, Dixon, Brochecurie, Ferlié, Dupuy d’Angeac.

(Avenir d’Arcachon N° 2583 du08/06/1902)

Mariage – Mercredi à 11 heures, en l’église Notre-Dame a été célébré le mariage de notre ami M. Raoul Brannens avec Mademoiselle Marguerite Chabellard. Dans le cortège très brillant composé en majorité de jeunes femmes aux toilettes printanières, nous remarquons vingt-deux couples composés des proches parents des époux, et des amis de ces derniers au mariage desquels ceux-ci avaient assisté.

Le R. P. de la Couture qui officiait, a fait une allocution des plus sympathiques pour la famille de l’époux qu’il connaît depuis son arrivée à Arcachon ; ainsi que pour la famille de l’épouse, qu’il a pu apprécier par ses relations avec M. l’abbé Martial, ex-vicaire général du diocèse de Bordeaux, oncle de M. Chabellard.

Aux grandes orgues, tenues par M. Chavan, Madame Thérèse L…, sœur de l’épouse, a chanté Ave Maria de Lucantoni accompagnée au violon par M. Charles Chabellard frère de l’épouse, et ces deux exécutants ont par leur virtuosité heureusement impressionné et charmé l’auditoire.

Mme Tussau, gracieuse femme de notre sympathique compatriote, architecte à Bordeaux, à fait apprécier son beau talent dans Célébrons de Seigneur, de Rupès.

Madame Jeanne C… sœur de l’épouse, a rendu avec âme et servie par un organe merveilleux, le Je vous salue Marie, de Gounod.

La quête a été faite par Mlle Jeanne-marie Pène en délicieuse toilette blanche, qu’accompagnait M. Gaston Brannens, et par Mlle Gabrielle Chavan, en jolie toilette crème et transparent rose, qu’accompagnait M. Georges Chabellard.

Après la messe, on est allé à la sacristie saluer les époux et les deux familles.

Parmi les étrangers invités, nous remarquons :

Mme Trouillebert veuve du paysagiste célèbre, digne élève et continuateur de Corot ; M. Trouillebert a été lui-même maître de M. André Chabellard, artiste très connu et très apprécié.

M. A. Rossignol, ancien conseiller de préfecture du Tarn, et conseiller général du canton sud d’Albi, et la jeune et gracieuse Mme Rossignol, etc., etc.,

Dans l’assistance nous remarquons : Comtesse de Mac-Carthy, Mmes Tournant, Dubousset, Blavy, Valleau, Blot, Martin, Paoli, Minart, Dourdin, Malavergne, Mlles Alger, M. et Mlle Villaume, M. et Mme Arthur Escarraguel, M. et Mme Daniel Dumora, M. et Mme Daniel Valleau, M. et Mme Fargeaudoux, Mlle Fages, docteur Henry Duphil et madame, MM. Gény de Flamerécourt, docteur André Hameau, Guilleth, Léopold et Raphaël Escarraguel, Charles Husson. M. Deslandes président de l’Aviron venu de Bordeaux pour la cérémonie.

Disons, à ce propos que par une délicate attention, le bureau de cette Société a offert à M. Raoul Brannens, son vice-président, une médaille de mariage commémorative.

Le groupe des officiers d’Arcachon, représenté par son président M. le lieutenant-colonel Henry, présent ainsi que le commandant Darrouy et bon nombre d’autres officiers, avaient eu l’aimable pensée, avant la cérémonie, d’envoyer une magnifique gerbe de fleurs aux époux.

Le cortège s’est ensuite rendu au Grand-Hôtel où était servi un repas de mariage. L’après-midi et la soirée se sont poursuivis dans des danses intercalées de parties de concert, dues aux excellents artistes amateurs que nous avions entendus le matin.

Terminons par une indiscrétion. M. Chabellard, père de la mariée, ingénieur des Arts et Manufactures, est le directeur de l’importante usine de Sommevoire qui a fourni notamment les magnifiques groupes en bronze que l’on admire au pied du monument des Girondins à Bordeaux, ainsi que tous les bronzes qui ornent le pont monumental d’Alexandre III à Paris.

(Avenir d’Arcachon N° 2585 du22/06/1902)

Grand-Hôtel – Voici la liste des étrangers descendus en cet hôtel :

Familles Boisonnes, Braquin, Loingeville, Cappertier, Wallant, Tomlinson, Dariet, Bouckoert, Delbart, Dandoy, Notté Roussel, Leclercq, Jonnars, Camp, Dubois, Dekeyser, Baulet ; Mmes Ceri, Corberand, Podinson, Lady Olivant, Vicomtesse de Lambel, Ouachée, Duclerc ; MM. Olivant, Chiland, Duclerc, colonel Crotel, Flinck.

(Avenir d’Arcachon N° 2586 du29/06/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement : Familles Bouchet, Van Deraos, Mazart, Libert, Erin, Notte-Leschevin, Solsier, Ponse, Kanetski, Burnel, Roger, Lottin ; Mmes Stévens, Thieman, Courtois, Putsage ; MM. Espierre, S. E. M. de Neidhardt, Bogoroditzki.

(Avenir d’Arcachon N° 2588 du13/07/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :

Familles de Villenfague, Westendoy, Gragnon, Mesnier, Mailliary, Bel, Haguenot, Mmes Hagustera, Krall, Arnould, MM. Bogorodtzky, Gallé, Cormier, Hanau, Junopuann, Murga, Ansuategire, Climsteott, Lopaen, Hiel, Thurot, Linobecg, Laan, Bourdette, Dekker.

(Avenir d’Arcachon N° 2590 du27/07/1902)

Mariage – Jeudi a été célébré à Quinsac le mariage de M. René Ferras avec Mademoiselle Lavalette.

À l’église, l’orgue était tenu par M. Chavan. Après la cérémonie, un lunch qui comptait beaucoup de personnes venues à Arcachon.

Le soir, au Grand-Hôtel de notre ville, dîner de cent couverts. Parmi les convives, des parents et amis de la famille Ferras venus de Paris, Bordeaux, La Teste.

Au champagne, compliments aux jeunes mariés adressés par une jolie fillette ; speach très ému et très touchant par le père de la mariée ; audition de l’Union orphéonique.

Nous renonçons à énumérer les gerbes, corbeilles, bouquets de fleurs offerts aux mariés.

Après le dîner, on a dansé aux accents du Concert tzigane.

(Avenir d’Arcachon N° 2590 du27/07/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :!

Familles Mourlon, Stemfort, Massin, Cateau-Hannart, Gouanet, Sigesdrom, de Richteren, Soulé, de Garlaza, Cavilla, Martannand, Devailly, Dixon-Jones, Loupandine, Veysset, Thiebeaut, Boutmy, Verliac, Cordier, Equazu, Mmes Hachette, Gragnon, MM. du Bourg, Karlson, Russell, Pascal, Quetnel, Lignyer, Bius, Blumenthal, Bekeffi, d’Axré, Schnabl.

(Avenir d’Arcachon N° 2591 du03/08/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement : Familles Lynier, Berthe, Bertin, Millet, Bico, Baladino, Loubo, Blanchy, Durandeou, Bachelet, Clavières, Emery, Du Pont, Mmes Schataloff, Alberoff, Stinville, MM. Mallet, Broquette, Verkhowtzon, Adet, Burke, Malherbe, Cormier, Beckman.

(Avenir d’Arcachon N° 2592 du10/08/1902)

Joyeux faire-part – On lit dans Le Figaro :

« M. et Mme Darlays ont le plaisir de vous annoncer la naissance de leur fille Yvonne. »

Mme Darlays est la parfaite cantatrice qui depuis plusieurs saisons, propage brillamment en Europe et notamment en Allemagne la musique Française.

On se souvient des très beaux concerts qu’elle a donné au Grand-Hôtel d’Arcachon et à Continental dans la forêt.

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement : Familles Goutier, Dufour, Risbourg, Maristany, Von Smschoot, Guillaume, Triana, de Baets, Depaty, Williamson, Hervet, Dewachter, Réal, Pellessier, MM. Troplong, Winter, Lamothe, de Messimy, Grossmann, Cart, Christmann, Goguet, Aron, Sundel, Chauvin, comte de Santa-Clara.

(Avenir d’Arcachon N° 2593 du17/08/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement : Familles Froment-Meurice, Cabade, Beyartnay, Jullien, Amameure, Soubiran, Chabanneau, de Curie, Mme Sageret, Zlokazoff, Guilhanot, Guilhou, MM. Tournois, de Raremont, Hartenssen, Vurgas, Wollis, Darrieux, de Bethman, Laronde, Carlier, Gardaire, Micos, de Rochefort, Pencau, Le Rouyère de la Posse, Michaud, Fourcade, Groult, Andrieux, Vancooth.

(Avenir d’Arcachon N° 2595 du31/08/1902)

Concert Thibaud – C’est aujourd’hui samedi, à 3 heures et demie, qu’à lieu dans les salons du Grand-Hôtel, le concert donné par MM. Joseph et Jacques Thibaud, dont voici le programme :

1. Sonate si bémol (Mozart) ; 2. Ballade (Chopin) ; 3. a) Romance en sol (Beethoven) ; b) Polonaise en ré (Wieniawski) ; 4. a) Mélodie (Schumann) ; b) Légende de St-François-de-Paule marchand sur les flots (Liszt) ; 5. Zigeunerweisen (Sarasate) ; 6. Sonate, piano et violon (St-Saëns).

Grand piano Pleyel de la Maison Delmouly à Bordeaux.

On peut se procurer des billets au Grand-Hôtel ; chez M. G. Thibaud, villa Trianon ; chez M. Chavan, boulevard de la Plage ; Maison Andrews, rue du Casino ; Emile Marchand, boulevard de la Plage, aux Librairies Bon, rue du Casino, et Moreau, boulevard de la Plage.

Les noms seuls de ces deux grands virtuoses appelleront en foule les dilettanti. MM. Thibaud jouissent en France et à l’étranger d’une réputation qui donne un très grand prix à l’audition du samedi 30 août, au Grand-Hôtel.

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :

Familles Petit, Bon-Delhaise, Briol, Lagasse, Guedallo, Beaucloir, Leitao, Dufour, Pollet, Le Vavasseur, Krom, Desseart, de la Mouthe, Fontagué, de Grelles, Simpson, Gravelin, de Grandehout, de Gellienm, Demucole, Fregorès, Deville, Schwabe, Sauzay, Trochène, Floquet, Delpuch, Leroy-Déjardins, Meunier, Eyraud, Carette, Buron, Alaux, Fougerolle, Noblac, Etchevarria, Biermans, Liesse, Pierclot ; Mmes Loste, Auger, Meneysson, de Prisles, Kanchine ; MM. Dupont, Galipaux, Laronde, de Urucla, Baillet, Mourraille, Lawson, Shude, Dummod, Triono, d’Elloy, Cadethan, Dupont, Romanos, Ombruht, Stinville, colonel de Gaalon, Lagarde fils.

(Avenir d’Arcachon N° 2596 du07/09/1902)

Concert Thibaud – Le concert donné samedi au Grand-Hôtel a été comme nous l’avions annoncé un très grand succès. M. Joseph Thibaud a été très applaudi. M. Jacques Thibaud est un violoniste qui joue comme Vieuxtemps, de l’avis même de ceux qui ont entendu cet artiste : nous dirons comme Paganini, mais là nous ne faison qu’évoquer l’histoire.

Remarqué dans une chambrée très mondaine et très nombreuse : Mme la Maréchale St-Arnaud, Mlle Debans, M. et Mme Arthur Escarraguel, M. et Mme Albert de Luze, Mme et Mlles Johnston, famille Raoul Bernard, M. et Mme Gény de Flamerécourt, Mme et Mlles Faure, M. et Mme Pène, famille Larronde, Mme de Presle, Mme de Gaulne, Mlle Duzan, M. Ernest Poustis, Mme et Mlle Gellibert, Comtesse de Galarza, Mme Duval, Mme Vovard-Simon, Mme et Mlle Viaud, MM. Monméja, Radcliff, George Peladon, Stanislas Vignial, M. et Mme Chabanneau, Docteur et Mme Festal, Comtesse Mac Carthy, M. Lelong, Miss Bland, M. Bergès, Mme et M. Le Pin, M. et Mme Gragnon, Mme Kauchine, Mme Fougerolles, Mme Menier, abbé Métreau, curé de Notre-Dame, abbé Montain, Mme et Mlle Lassau, Mlles Ferras et Chavan, M. et Mme Grizon, M. Scheindes, etc.

(Avenir d’Arcachon N° 2597 du14/09/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus cette semaine dans cet établissement :

Familles James, Matignon, de Fluber, Mégard, Cauderlier, Delormyelle, Mandcoie, Micas, Roulin, Youg, Gadin, Momus, Lefèvre, Sorbé, Daubos, Mme Peryraud, MM. Friak, Gray, Rossing, Murphy, Paris, Sbarbi-Gonzalo, Pérès, Polaillon.

(Avenir d’Arcachon N° 2598 du21/09/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus récemment au Grand-Hôtel :

M. et Mme Debrun-Bourguignon, M. et Mme Malaterre, M. et Mme de Boisfleury, M. et Mme Marchand, M. et Mme Saran, M. Clavé, baron et baronne Durantau, M. et Mme Mazet, M. et MmeBeumier, M. Fournets, Mme de Castany et fils, M. et Mme Borie, M. et Mme Hadkman, M. et Mme Cossé, Mlle Allegret, M. et Mme Broadbent, M. et Mme de Leu de Cécil et famille, M. et Mme Boissonnas, familles Martin, Nicosse, Clermont, M. et Mme Helleputte, M. et Mme Gignon, MM. Chauzin, Barbier, Garre, Dupeyron, Grinoinlle, Mme Gatonellal, M. Devaucix, M. et Mme Descosse, M. et Mme Smith, MM. Capdepont, Duvillier.

(Avenir d’Arcachon N° 2599 du28/09/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :

Familles Vignon, Bonamour, Garline, Blondet, Breumal, colonel Jones, Ginet, Desroescaure, Darru, Momus, Gona, des Touches, Kereka, Mmes Fedebia, Sarrazin, MM. Durand-Ruel, Philepot, Somoff, Mills, Maschevitine, Tardieu, Cambot, Espierre, Relet, Bessières, Chuler, de Plas, général Cui et fils.

(Avenir d’Arcachon N° 2600 du05/10/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :

M. et Mme Quetel, M. et Mme Costa, Baron de St-Geniès, M. Trey Ségnalès, M. et Mme Dumaine et famille, M. Lasserre, M. et Mme Liogier, M. et Mme Hennoux, M. et Mme Chevrier, Comtesse de Dabadye et fils, M. Grimenprz. Vicomtesse de Maussabri. Baron et Baronne d’Espériès. M. et Mme Ducoarnou.

(Avenir d’Arcachon N° 2601 du12/10/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :

MM. Bruneau, Howksley, Ovell, Espierre, colonel Crotel, lieutenant Segond, Ducournau ; Mmes Carven, Zamulo, Le Pin ; Familles Echevarrieta, Wilmot, Charvet, Huyeredits, Dages, Vidal, de Saint-Romain, de Chenevrière.

(Avenir d’Arcachon N° 2602 du19/10/1902)

Grand-Hôtel – Étrangers descendus en cet établissement :

Familles Holien, Demichelis, de Valverde, Podachewsky, Nazaroff, Chaduret, Taillier, Mme Le Grand, de la Berge, MM. Segond, Ducournau, Taylor, Wagner, Alders.

(Avenir d’Arcachon N° 2604 du02/11/1902)

Grand-Hôtel – Étrangers descendus en cet établissement :

Familles Dronlers, Pouléau, van de Linde, Valton, Gasthuys, Blondel, While, Hellebrekes, Burguière, de Verdonnet, Dreffe, de Frossy, Woyna-Poutchenko, Fraissinhes, Campuzan ; Mmes Carbon, Codd ; MM. Gragnon, Guignard, Taillard, Faydet, Pelliot, Weschmakoff.

(Avenir d’Arcachon N° 2607 du23/11/1902)

Grand-Hôtel – Sont descendus dans cet établissement :

Familles de Sulzer-Evart, Delherbe, Jarrosson, Panlowski, Roques, Cradock, Leveillon, Bauville, Serre, Verode, Bradly, Prot, Bidault, Mmes Delamare, Maner, Martinaut, Boulestin, Saumier, Delavalle, Janaud, MM. Rabourdin, Delavalle, Blondel, Hallmann, Sears, Phillips, Chelvel.

(Avenir d’Arcachon N° 2610 du14/12/1902)

Grand-Hôtel – Tous les jours, dans l’après-midi, Five o’clock Tea, servi dans les confortables salons du Grand-Hôtel.

Les lundis, mercredis, samedis, à 4 heures, pendant le lunch, concert symphonique de l’orchestre dirigé par M. Pascal, prix du Conservatoire de Paris.

Programme du samedi 13 décembre :

Salut à Paris (marche), Marchetti ; Les Iles d’Or (valse), Desormes ; la Favorite (fantaisie – 2e partie), Donizetti ; Ave Maria, Gounod ; Madame Favart (fantaisie), Offenbach ; Rèverie, Descroix ; Toujours ou jamais (valse), Waldteufel ; Fière Brune (marche), Buguat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *