Jacques PLANTEY

Jacques PLANTEY

 

Plantey Jacques

Le 3 octobre 2014 notre ami Jacques Plantey nous a quittés, vaincu par la maladie.
Fils d’un entrepreneur du bâtiment, qui fut conseiller municipal arcachonnais, de 1945 à 1965, Jacques Plantey était né à Arcachon le 9 décembre 1929. Il avait fréquenté l’école Paul-Bert, puis le cours complémentaire Condorcet avant d’intégrer l’École normale d’instituteurs de la Gironde ; par la suite, professeur d’enseignement général de collège, il enseigna l’anglais au collège Henri-Dheurle de La Teste, jusqu’à son départ à la retraite.
C’est en 1977 que Jacques Plantey adhéra à la Société historique, alors présidée par Jacques Ragot. Homme de grande culture, musicien et mélomane averti, passionné par les arts, la littérature et l’Histoire au point de multiplier les séjours à Paris à la découverte des grandes expositions, il participa activement à la vie de la Société pendant plus de 30 ans, jusqu’à ce qu’un grave accident de santé l’oblige à prendre du recul au printemps 2012.
En novembre 1986, il fut élu au conseil d’administration. Un an plus tard, lors de la constitution d’une nouvelle équipe, il se vit confier la lourde tâche du secrétariat : en effet, la commémoration du Bicentenaire de la Révolution française se profilait à l’horizon et la décision venait d’être prise de créer la collection « Regards sur le Pays de Buch ».
Jacques Plantey mit à la disposition de la SHAA les innombrables données qu’il avait collectées au fil du temps, dans les services d’archives bordelais, et il se dépensa sans compter pour l’exposition itinérante qui sillonna le Pays de Buch en 1989, pour la promotion de l’ouvrage « inaugural » de Fernand Labatut et le lancement des colloques bisannuels.
Si son nom n’apparaît que rarement sur les bulletins de la société, c’est qu’au-delà de l’histoire locale, Jacques Plantey s’investissait dans la diffusion du gascon, qu’il enseigna pendant de longues années au sein de l’Université du Temps Libre d’Arcachon et qui avait en lui un de ses plus ardents et compétents défenseurs.
En 1994-1995, il fit partie des treize auteurs rassemblés par la SHAA pour la rédaction de l’ouvrage : Une histoire du Bassin. Arcachon entre landes et océan, dont il rédigea le chapitre incontournable : Les hommes et leur langue.
Mais sa plus grande fierté fut d’avoir œuvré, aux côtés de Mme Paule Bétérous, professeur de l’Université de Bordeaux III, fondatrice du Centre d’études des cultures d’Aquitaine et de l’Europe du sud et directrice du projet, et de MM. Michel Belly, agrégé de l’Université et Pierre Leste, enseignant de gascon, comme membre de la Commission scientifique du Dictionnaire gascon-français de l’abbé Vincent Foy, publié en 2003 par les Presses Universitaires de Bordeaux.
Si, pour des raisons de santé, Jacques Plantey souhaita au début de l’année 1997 devenir secrétaire-adjoint, il n’a pas cessé de mettre au service de nos éditions ses connaissances. Sa rigueur intellectuelle et ses jugements, parfois sévères, ont évité bien des erreurs ; ils ont fait de lui, toujours soucieux de la qualité de nos publications, un des authentiques artisans du succès grandissant de la SHAA.

Michel BOYÉ


© Copyright 2017 Société Historique et Archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch - www.shaapb.fr


Les commentaires sont clos.