La municipalité de Lanton se plaint du curé en 1791

LA MUNICIPALITÉ DE LANTON SE PLAINT AU DIRECTOIRE DU DISTRICT DU CURÉ PIERRE TURPIN

 

…Il met le comble à son incivisme, non seulement il n’a pas fait le ser­ment… mais même il séduit un très grand nombre de paroissiens, notamment le capitaine, ou patron de la patache.

…Le 26 juin… il dit aux exposants qu’il avait prêté serment au District et que si on voulait voir le verbal, on n’avait qu’à aller au district.

Les officiers municipaux sont effrayés des liaisons de ce prêtre avec le patron de la patache et de ses soldats… il tient dans son presbytère des assemblées nombreuses d’hommes et de femmes qui lui sont tout dévoués et auxquels il inspire le mépris le plus profond pour les personnes des exposants… il est bien plus factieux et intrigant que pieux car il a abandonné sa paroisse dans cette octa­ve du Saint-Sacrement… on réclame à sa place un prêtre constitutionnel…

Le maire : Martin Artaud

(A.D.G.4L283)

Le maire de son côté était accusé par le curé d’avoir, étant membre de la fabrique, dissipé les revenus de celle-ci et avoir vendu un bœuf du troupeau appar­tenant à la Fabrique, au-dessous du prix.

Pierre Turpin avait effectivement prêté serment devant les administrateurs du District le 1e Avril 1791. La lettre de Martin Artaud a dû être écrite après le 26 juin 1791

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *