2015 – Arès

Lieux et Thématiques :

Assemblée générale statutaire

du 18 janvier 2015 à Arès

10 h – salle Brémontier

Salle Brémontier à Arès

Cliquez ici pour une promenade à Arès

Rapport d’activités pour l’année 2014

Arès

Que se passait-il le 17 avril 2010 ? (silence) Personne ne trouve. Il s’agissait de l’inauguration de cette magnifique salle Brémontier. Mme Dominique Pallet, adjointe au maire chargé de la culture, avait demandé à la Société historique de faire ce jour-là une conférence intitulée « Brémontier et la fixation des dunes ». Michel Boyé, pressenti pour cette conférence, puis empêché, m’avait passé le flambeau. J’étais très heureux et très ému à la fois de participer à cet important moment de la vie arésienne. Je précisais que le boisement des landes d’Arès devait plus à Chambrelent qu’à Brémontier. Ce n’était pas tombé dans l’oreille de sourds car j’apprenais quelque temps plus tard qu’une nouvelle rue de la commune portait désormais le nom de Chambrelent. C’est vous dire la réceptivité des élus locaux. Normal, il semblerait que M. le Maire ait des ancêtres limousins… comme votre serviteur.

Cette année, les 17 et 18 mai, nous participions avec joie au premier salon Pages du Bassin organisé ici-même et le 6 juillet nous répondions à l’invitation d’Arès Temps Libre pour la traditionnelle Rencontre avec notre culture, journée à marquer d’une pierre blanche puisque le livre de notre collègue, le Docteur Gérard Simmat, sur L’Aérium d’Arès, était présenté au public. Je crois savoir que ce thème va être développé dans cette salle à très court terme.

Depuis la dernière assemblée générale, à La Teste-de-Buch, vous avez élu un Arésien au conseil d’administration : Jean-Marie Blondy. Nous tenons à le remercier car il s’est décarcassé comme quatre pendant un an pour contribuer à faire vivre la Société historique sur le Nord-Bassin.

La rédaction de l’ouvrage de référence Arès raconté par ses rues et lieux-dits a été commencée autour de Gérard Simmat et de Jean-Marie Blondy.

Arès Temps Libre a organisé une série d’animations autour de la Grande Guerre les 7 et 8 mai. La Société historique était associée, notamment avec une conférence de Jean-Michel Mormone.

Fonctionnement

Notre conseil d’administration s’est réuni cinq fois et le bureau s’est réuni régulièrement, en principe chaque mois sans réunion de conseil d’administration. Les membres que vous avez élus ont bien travaillé. Malheureusement, Jean-Michel Caué, élu en 2014, n’a pu nous aider pour cause de maladie. Tout récemment nous avons appris avec tristesse son décès.

Nous avons assuré une permanence à la Maison des associations d’Arcachon tous les mercredis et une permanence à la Villa Rouge d’Audenge tous les vendredis, puis un vendredi sur deux. Nous y avons accueilli adhérents et futurs adhérents ainsi que le grand public, apporté des réponses aux questions posées et fourni de la documentation. De plus, lors de certaines permanences à Audenge, des animations ont été proposées aux visiteurs : gascon, paléographie, onomastique et patrimoine.

La santé d’une association se mesure au nombre de ses adhérents et à leur progression d’une année sur l’autre. Nous comptions 744 adhérents et abonnés à la fin 2013 ; fin 2014 nous étions 794. Ceci veut dire que nous avons compensé les décès et les démissions et que nous avons enregistré 50 adhésions supplémentaires soit une augmentation de 6,7 %.

Neuf communes ont contribué financièrement à notre fonctionnement. Nous les en remercions et adressons cette année encore une mention spéciale à Arcachon qui nous attribue la plus grosse subvention mais aussi des locaux qui facilitent notre fonctionnement.

Les points forts

– des activités nombreuses, variées qui correspondent aux attentes,

– une bonne communication interne et externe

Activités et communication

Pendant toute l’année 2014, la France célébrait le centenaire de la Grande Guerre. La Société historique était tout naturellement impliquée et a mené de nombreuses actions,

– à notre initiative : livre, articles dans le Bulletin, site Internet, chronique mensuelle, etc. Alain Espinasseau a notamment coordonné le recensement exhaustif, jour après jour, des habitants de nos 18 communes qui ont laissé la vie dans le conflit. Merci à toutes celles et à tous ceux qui ont contribué à cette étude.

– avec les communes qui ont souhaité nous associer à leurs actions spécifiques, notamment à Andernos-les-Bains, Arès, Biganos, Gujan-Mestras, La Teste-de-Buch et Marcheprime mais aussi à l’occasion des Journées européennes du patrimoine à Arcachon, Gujan-Mestras et La Teste-de-Buch.

– avec nos partenaires associatifs qui nous ont sollicités pour des visites et des conférences.

Quatre Bulletins de 112 pages vous ont été envoyés. Les articles émanent d’anciens auteurs mais aussi de nouveaux. La directrice de publication, Maddie Dessales les remercie ainsi que les membres du comité de lecture qui lui ont apporté leur expertise mais aussi notre maquettiste bénévole. Le Bulletin de novembre contenait deux cahiers de 16 pages en quadrichromie. Il en sera de même pour les prochains numéros.

La Société s’est impliquée fortement pour la publication de trois ouvrages dans la collection Regards sur le Pays de Buch :

Les visions japonaises de Jean-Paul Alaux – Une curiosité arcachonnaise de Christel Haffner Lance. 1 000 exemplaires ont été tous vendus en quelques mois. Il faut dire que l’auteur organisait une exposition à l’Hôtel de la Ville d’Hiver pendant tout l’été : 36 vue du Bassin d’Arcachon. Les estampes de Jean-Paul Alaux y étaient toutes présentées.

Les chagrins de Rose – Une famille de La Teste pendant la Grande Guerre de Jean Vincent Taffard. 250 exemplaires ont été vendus, essentiellement par souscription.

– Mios raconté par ses rues et lieux-dits par une nombreuse et dynamique équipe dirigée par Mauri Brouard. 1 000 exemplaires ont été imprimés. Pour cette édition, nous avons passé une convention de partenariat avec la commune de Mios.

Nous avons commencé à travailler en 2014 sur la rédaction de Lège-Cap-Ferret raconté par ses rues et lieux-dits sous la direction de Jean Mazodier ainsi que sur la refonte de notre Guide de la Ville d’hiver d’Arcachon sous la direction de Dominique Chevallier. Pour ne pas être en rupture de stock de cette brochure, nous avons fait retirer 480 exemplaires de l’édition précédente.

Marie-Christine Rouxel et Michel Boyé ont achevé la rédaction de l’ouvrage Villas d’Arcachon, commandé par Geste Éditions ; celui-ci devrait être disponible au printemps;

L’Université du Temps libre d’Arcachon (UTLARC) est un solide et amical partenaire que nos saluons et avec qui nous avons la joie et la fierté de mener deux actions depuis plusieurs années : cours d’histoire locale et ateliers de travaux pratiques d’histoire locale. Nous remercions les conférenciers et animateurs intervenants.

À notre initiative ou sollicités par divers partenaires institutionnels ou associatifs nous animons des conférences et des visites. Dans ce domaine, nous avons démarré une collaboration avec l’Hôpital de jour d’Arcachon. Avec l’Office de Tourisme de La Teste-de-Buch, Christine Castaing et Alain Espinasseau ont animé trois visites du patrimoine bâti du Bourg.

Nous étions acteurs avec diverses animations lors Journées européennes du patrimoine à Andernos-les-Bains, Arcachon, Gujan-Mestras, Lanton, Mios et la Teste-de-Buch.

Dominique Chevallier et Olivier de Marliave ont effectué la numérisation de la presse ancienne conservée à la Société Scientifique d’Arcachon.

Un groupe-projet a défini le cahier des charges de notre nouveau site Internet. Noël Courtaigne en a élaboré l’architecture sous l’environnement WordPress. Il était ouvert à la consultation début septembre. Actuellement, nous dénombrons une moyenne de 170 visiteurs/jours et de 700 pages consultées/jour. Rappelons l’adresse : shaapb.fr. Celle-ci est rappelée sur les marque-page qui sont à votre disposition à l’accueil de cette assemblée générale. Grâce à Noël Courtaigne et à Dominique Sablayrolles les numérisations de nos anciens Bulletins sont désormais consultables sur notre site Internet jusqu’au numéro 93.

À la fin de chaque mois vous avez pris l’habitude de recevoir l’actualité de la Société et le programme de nos activités du mois suivant dans notre lettre mensuelle envoyée par Internet. Dans chaque numéro Armelle Bonin-Kerdon nous ramène 100 ans en arrière en analysant la perception de la Guerre au travers de la presse locale.

En 2014, nous avons participé à six forums des associations et à plusieurs manifestations organisées par les communes : Journée de l’Arbre et marché de Noël à Claouey, Saint-Yves à Audenge, Fête de la nature et fête de la Ruralité à Biganos… Nous avouons que nous ne savons pas dire « non » lorsqu’une commune, une association ou une institution nous sollicite pour participer à une action touchant à l’histoire ou au patrimoine.

Armelle Bonin-Kerdon a participé à la vie de la Fédération historique du Sud-Ouest en assistant au Congrès annuel qui se tenait cette année à Saint-Émilion et en y présentant une communication intitulée À la recherche d’un « lieu perdu » : les vignobles du Pays de Buch.

Nous sommes très heureux de constater la montée en puissance de l’association A2PL (Amis des Patrimoines de Lacanau et du Pays Landescot) avec laquelle nous allons développer de plus en plus de relations.

Nous tenons à saluer les progrès considérables qui ont été faits dans la connaissance de l’histoire ancienne de La Teste-de-Buch grâce aux travaux de notre collègue Philippe Jacques et de son équipe à qui nous exprimons notre admiration.

Nous avons poursuivi, voire amplifié, nos relations avec plusieurs institutions ; Syndicat mixte de la grande dune du Pilat, Conseil de Développement du Pays Bassin d’Arcachon – Val de l’Eyre (CODEV), Archives Départementales, Archives Municipales. Le Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon est maintenant créé, nous avons proposé des candidats pour représenter les associations de défense du patrimoine au comité de gestion.

Nous remercions les médias qui nous ont accompagnés tout au long de l’année : Sud-Ouest, La dépêche du Bassin, le Courrier de Gironde et Plage FM.

Merci à tous ceux qui ont aidé bénévolement les membres du conseil d’administration. Nous avons toujours plaisir à les citer dans la rubrique « Vie de la Société » du Bulletin. Nous souhaitons qu’ils soient encore plus nombreux en 2015.

Nos récompenses, à nous les bénévoles, c’est à la fois une Société qui se développe harmonieusement et la satisfaction de nos adhérents et de nos partenaires. Vous pouvez ainsi continuer à nous écrire un mot gentil en payant votre cotisation, en laissant un commentaire sur notre site Internet ou en répondant à l’envoi de notre lettre mensuelle par un message de sympathie. Nous l’apprécierons.

Enfin, je souhaite vous dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à assurer la fonction de secrétaire de la Société en 2014

Aimé NOUAILHAS

 

Les commentaires sont clos.